Navigation – Plan du site

37 | 2012
Frontières épaisses

Altérité et continuité en pays maya et en Mésoamérique
Thick Boundaries: Alterity and Continuity in Maya Country and in Mesoamerica
Sous la direction de Aurore Monod Becquelin

Expression empruntée à la quasi-topologie, la « frontière épaisse » a servi d’inspiration à l’analyse anthropologique des espaces intermédiaires entre des catégories connexes, opposées ou complémentaires — d’ordre spatial, temporel ou notionnel — issues des analyses de terrain de chaque contributeur.
À partir de points de vue disciplinaires différents (archéologie, ethnohistoire, ethnologie ou linguistique), chaque auteur de ce numéro s’est attaché à travailler l’intervalle qui sépare des altérités dont il doit rendre compte en même temps que de continuités et à concevoir « l’épaisseur » de la frontière comme axe de la description des catégories empiriques de la langue et de la culture qu’il a menée.
Les marges et les passages d’un concept opératoire à un autre (du privé au public, du soi à l’autre, du sauvage au domestique…) doivent être scrutés sur le modèle des « schèmes des lieux quasi-topologiques abstraits », proposés par Jean-Pierre Desclés. Ainsi, la frontière n’est pas conçue comme limite, mais étudiée comme lieu support d’une dynamique de passage, d’échange, de manipulation, de crise ou d’invention identitaire. Les exemples proviennent des contextes de la recherche mayaniste et mésoaméricaniste, mais l’application pourra se projeter dans d’autres aires culturelles et d’autres domaines conceptuels.

Contributeurs : Marie Annereau-Fulbert, Anath Ariel de Vidas, Charlotte Arnauld, Claude Baudez, Cédric Becquey, Carine Chavarochette, Marie Chosson, Jean-Pierre Desclés, Helios Figuerola, Jean-Michel Hoppan, Olivier Le Guen, Dominique Michelet, Perla Petrich, Fabienne de Pierrebourg

  • Logo LESC - Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative
  • Logo Maison René Ginouvès - Archéologie & Ethnologie
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org